Article AC-Tice

    Dans le n°19 du mois d'avril 2001 de la revue inter-académique AC-Tice, nous avons (avec Alain Bolli co-fondateur de la liste) publié un article de présentation de la liste de diffusion les maths au collège. Ci-dessous, le texte intégral.


            L'Internet s'est développé de façon fulgurante ces dernières années. Beaucoup de personnes connaissent son existence, mais peu savent quel usage en faire, encore davantage quand il s'agit de pédagogie.

            Nous sommes deux enseignants de mathématiques abonnés à l'Internet dès 1996. Au départ, nous avons été déçus par le peu d'intérêt de ce mode de communication. D'une part, il y avait encore peu de monde connecté et, d'autre part, les problèmes techniques et l'intérêt variable des informations étaient dissuasifs. Au début de l'année 1998 les choses avaient beaucoup évolué et l'on pouvait commencer à communiquer avec des enseignants de tous horizons, exprimant le même intérêt que nous pour les nouvelles technologies.

 

            Dans un premier temps, nous utilisions Internet pour échanger des courriers électroniques. A deux, nos discussions portaient essentiellement sur l'aspect technique et sur les informations découvertes grâce à l'Internet. Très vite est apparue l'envie d'entrer en contact avec d'autres personnes, notamment par le biais des forums de discussion. Un forum de discussion est un "lieu" où de nombreuses personnes peuvent discuter de thèmes variés, les courriers étant visibles par l'ensemble des visiteurs de ce forum. Nous avons puisé nos premières informations dans un forum généraliste consacré à l'éducation (fr.education.divers). Après un appel lancé sur ce forum, nous avons fait la connaissance d'autres enseignants désireux comme nous d'échanger sur un thème plus spécifique, les mathématiques.

 

            Nos échanges se sont effectués par mél (l'équivalent français du célèbre "e-mail"). Un petit groupe s'est constitué, composé au départ de 3 personnes, puis très vite nous étions une petite dizaine à échanger des idées, des activités, etc… Le paramétrage des logiciels de courrier électronique est vite devenu fastidieux, car chaque nouveau participant devait ajouter à son carnet d'adresses les coordonnées de tous les membres du groupe. Nous avons donc créé une liste de discussion.

 

            Le principe de la liste de discussion est assez simple. Au lieu d'expédier des méls à tous les membres d'un groupe, il suffit d'écrire à une adresse donnée et un "robot" se charge de distribuer le courrier à tous. Dès lors, l'inscription à la liste se fait indépendamment de la connaissance des autres membres du groupe. L'inscription à notre liste, "les mathématiques au collège", est possible via le site intitulé "Le coin des maths" à l'adresse http://perso.wanadoo.fr/christophe.hoffmann/. Les premiers échanges sur notre liste  ont eu lieu au mois de mai 1998. Aujourd'hui, nous sommes près de quatre cents abonnés à cette liste et plus de 7000 messages ont été échangés durant ces trois années.

 

Les trois grands axes apparus au travers de cette liste de discussion sont :

- La coopération entre enseignants

- L'échange d'informations liées à l'Internet

- Les discussions à thème

 

            Chronologiquement, le premier axe de discussion a porté sur la collaboration entre enseignants. L'un de nos objectifs est de permettre l'échange des documents que nous avons créés individuellement pour nos classes. Tous les membres de la liste ne partagent pas forcément le même intérêt pour un document particulier, or le principe même de la liste veut que tous les membres reçoivent chaque courrier expédié. Les sites Internet sont donc plus appropriés pour échanger des documents pédagogiques. Faisant ce constat, l'un des abonnés à notre liste a créé, dès 1998, un site permettant de mettre à disposition divers documents d'auteurs pour les professeurs de mathématiques en collège (La "Casemath" : http://www.casemath.net). Chaque enseignant qui le désire peut lui envoyer ses documents qui sont ainsi publiés sur le site et mis à la disposition de tous.

 

            Un autre aspect des discussions porte sur l'échange d'informations liées à l'Internet, utiles aux enseignants de mathématiques. La liste permet de découvrir de nombreux sites Internet traitant des mathématiques. Les abonnés font souvent une analyse critique des sites découverts et permettent à leurs collègues de faire une recherche plus rapide et plus précise qu'un moteur de recherche. Certains sites évoquent l'histoire des mathématiques, d'autres permettent de télécharger des documents, de se procurer des logiciels ou encore d'effectuer des exercices interactifs. Le "coin des maths" recense de nombreuses adresses découvertes par les membres de la liste. Nous avons ainsi appris l'existence d'un certain nombre de logiciels de maths gratuits utilisables dans nos établissements, tels que Lilimath, Déclic, Gava, etc…

 

            Enfin, pour nous, l'apport le plus important sur le plan pédagogique des échanges de la liste de discussion "les maths au collège" a sans conteste été les nombreuses discussions thématiques portant sur la didactique de la discipline et l'organisation pédagogique de l'enseignement.

            Pour l'aspect disciplinaire, les échanges sous forme de discussions argumentées (parfois vives !) ont porté sur des sujets aussi variés que la rédaction de théorèmes mathématiques, le sens de certaines définitions (une hauteur est-elle une droite, un segment, une longueur ?), l'usage des calculatrices, etc…

            Au travers des discussions, nous avons pu échanger nos modes de fonctionnement sur le plan pédagogique. Certains collègues ont évolué et radicalement changé leur manière d'évaluer les compétences des élèves (mise en place d'une grille de compétences, etc…). Le débat entamé sur la liste s'est parfois poursuivi à l'intérieur des établissements, permettant de modifier l'organisation pédagogique. Ainsi, certains établissements ont modifié l'organisation des rencontres parents-professeurs adoptant un système innovant, difficilement concevable sans échanges d'expériences.

            Chacun apporte son expérience professionnelle pour aider les autres. Un jour, un collègue s'est interrogé : "A quoi servent les mathématiques ?" S'en est suivi un long débat entre humour et philosophie ! Récemment, un professeur a demandé l'avis des autres par rapport à sa réaction face à une élève en pleurs devant sa feuille de contrôle…

             L'Internet s'est finalement révélé un outil beaucoup plus efficace et attrayant que lors de nos premières expériences. L'accumulation des échanges a été d'une grande richesse pour notre pédagogie. Les questionnements des uns ont permis à tous de s'interroger et d'évoluer dans leurs pratiques. Cette idée là n'est pas propre à Internet, mais cet outil de communication nous permet de faire sortir le débat de notre traditionnelle "salle des professeurs" et de l'élargir au monde entier ! Des enseignants installés dans des pays lointains ont pu rompre leur isolement et garder le contact avec des professeurs francophones ayant les mêmes préoccupations qu'eux. On nous a ainsi écrit de Guyane, du Québec, du Maroc, … ça laisse rêveur !

           

Alain Bolli et Christophe Hoffmann